LOGO -DCLI - Centre International Lebret-Irfed

Accueil du site > Documents > Publications

"Sergio Regazzoni, la solidarité n'a pas de frontières"

Par François Bellec

Editions La toison d’or, mai 2011, 365 p.

Par François Bellec

En collaboration avec Marlyse Thommen-Strasser, Lidia Miani, Bernadette Huger, Yves Berthelot, Claude Baehrel et Éric Sottas.

Préface de Guy Aurenche, président du CCFD-Terre solidaire. Postface d’Yves Berthelot, président du Centre Lebret-Irfed.

Ce livre, écrit à partir de témoignages émanant de femmes et d’hommes de divers horizons et parties du monde, n’est pas seulement un hommage à un militant de la solidarité internationale. Il est aussi, et surtout, porteur d’initiatives, d’intuitions, d’innovations et d’espoirs susceptibles de contribuer aujourd’hui à la lutte pour la libération des peuples.


Pour vous procurer le livre, veuillez remplir le bulletin de commande et le renvoyer directement à l’éditeur.

Couverture du livre "Sergio Regazzoni, la solidarité n'a pas de frontières" {JPEG}

Ce livre, écrit à partir de témoignages émanant de femmes et d’hommes de divers horizons et parties du monde, n’est pas seulement un hommage à un militant de la solidarité internationale. Il est aussi, et surtout, porteur d’initiatives, d’intuitions, d’innovations et d’espoirs susceptibles de contribuer aujourd’hui à la lutte pour la libération des peuples.

Sergio Regazzoni fut en effet un précurseur dans le domaine du développement humain. Face à la mondialisation, il comprit très vite que l’une des clés de l’avancée de la solidarité entre les peuples et de leur développement reposait sur l’émergence de réseaux d’échanges internationaux. Son attention aux autres et son sens aigu du dialogue lui permirent ainsi d’initier et de créer des lieux d’échange et de partage entre personnes de différentes cultures et religions à travers le monde. Grâce à lui, des bouddhistes, des musulmans, des hindouistes, des chrétiens, des agnostiques purent se rencontrer et engager un dialogue rendu indispensable aujourd’hui face à la montée des intolérances et des fanatismes.

Originaire de Suisse, Sergio est décédé en juillet 2009 à l’âge de 65 ans.

Très jeune, il s’engagea dans la défense des jeunes travailleurs au sein du mouvement de la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) au plan local et national en Suisse et, par la suite, au niveau européen et international (JOCI).

De 1984 à 1994, chargé des relations avec les populations d’Asie et du Pacifique, au sein du Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD-France), il mit ses convictions et son intelligence au service de la défense des droits des populations du Vietnam, du Cambodge, du Laos, d’Indonésie, de Timor oriental… Il fut aussi, dès 1986, l’initiateur de relations avec la Chine, fermée à l’époque à toute coopération avec des ONG étrangères.

De 1994 à 2007, Sergio assuma la charge de directeur du Centre Lebret à Paris, une organisation de recherche appliquée qui anime un réseau international d’échange entre acteurs de développement. Son esprit d’ouverture et d’écoute l’amenèrent à coopérer avec des personnes diverses, quelle que soit leur appartenance idéologique, politique, culturelle ou religieuse.

Yves Berthelot
Président du Centre Lebret-Irfed

François Bellec
L’auteur


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Crédits