LOGO -DCLI - Centre International Lebret-Irfed

Accueil du site > Documents > Revue

La question religieuse en Indonésie

par Elga Sarapung

JPEG Le numéro 398, oct.-nov. 2011, de la revue
Développement et civilisations est sorti :

La question religieuse en Indonésie, par Elga Sarapung

L’analyse des sociétés contemporaines nous invite à étudier l’impact et l’influence des religions sur la situation géopolitique et sociale de nos pays. Elga Sarapung décrit ici la situation inédite de l’Indonésie connue à ce jour pour un certain degré de tolérance religieuse dans le monde musulman. Voix minoritaire et critique, Elga met plutôt l’accent sur les discriminations qu’encourent les citoyens n’adhérant pas aux religions reconnues par l’État. Cette articulation entre religions et État soulève un certain nombre d’enjeux qu’il faudra traiter si nous voulons construire pour tous, un monde de liberté, y compris de liberté religieuse.


Les articles seront mis en ligne 3 après leur parution mais vous pouvez déjà lire l’édito.

Pour vous procurer le numéro 398, oct.-nov. 2011, de la revue développement et civilisations, vous pouvez nous contacter.
(Prix de vente au numéro : 4 € ou 7 CHF ou 7 US$, frais de port compris. Abonnement annuel, 10 N°s/an : 38 €, ou 60 CHF, ou 60 US $).
L’analyse des sociétés contemporaines nous invite à étudier l’impact et l’influence des religions sur la situation géopolitique et sociale de nos pays. Elga Sarapung décrit ici la situation inédite de l’Indonésie connue à ce jour pour un certain degré de tolérance religieuse dans le monde musulman. Voix minoritaire et critique, Elga met plutôt l’accent sur les discriminations qu’encourent les citoyens n’adhérant pas aux religions reconnues par l’État. Cette articulation entre religions et État soulève un certain nombre d’enjeux qu’il faudra traiter si nous voulons construire pour tous, un monde de liberté, y compris de liberté religieuse.

Éditorial

par Antoine Sondag

Pas de paix mondiale sans paix entre les religions !

Un an après le printemps arabe, les révolutions se métamorphosent en élections, en parlements, en nouvelles législations… Certains s’inquiètent : les promesses de la révolution ne vont-elles pas être volées par les forces islamistes ? Qu’en sera-t-il du statut des femmes, des libertés démocratiques, de la situation des minorités ? Directement ou indirectement, la question de l’islam est posée. Cet islam est-il compatible avec un État pluraliste, séculier, démocratique ?

Nos regards se tournent aussi vers Assise où s’est tenue ce 27 octobre une grande rencontre interreligieuse pour le 25ème anniversaire de la première rencontre historique entre leaders des grandes religions et traditions spirituelles de la planète, à l’époque autour de Jean-Paul II.

Dans ce numéro de notre revue, Elga Sarapung de Yogyakarta en Indonésie nous parle de la situation des religions dans ce pays, le plus peuplé du monde musulman. On écoutera cette voix, plutôt critique, il faut le reconnaître.

La lecture de la revue soulève la question de la contribution que nous apportons ou non au dialogue interreligieux. À la place qui est la nôtre, que faisons-nous ? Il n’y aura pas de paix mondiale sans paix entre les religions. Pas de paix entre les religions sans dialogue entre les acteurs impliqués. Depuis les dignitaires religieux jusqu’aux moines de toutes robes, aux croyants de base, aux responsables d’institutions sociales liées ou non à ces communautés de foi…


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Crédits