LOGO -DCLI - Centre International Lebret-Irfed

Accueil du site > Documents > a la une

Sortir de la trahison de l'opulence

n°385 - juillet-août 2010

JPEG

Le numéro 385 de juillet-août 2010 de la revue "Développement et civilisations" vient de sortir.

Nous publions dans ce numéro des extraits d’un texte de Christian Arnsperger, docteur en sciences économiques et enseignant à la chaire d’éthique économique de l’Université catholique de Louvain.

L’article principal, intitulé « Sortir de la trahison de l’opulence », constitue une analyse des problèmes visibles et invisibles engendrés par le système économique mondialisé qui, aujourd’hui, abîme à la fois l’écologie biologique et l’écologie humaine. Se basant sur ces constatations, l’auteur cherche à avancer des pistes concrètes de réflexion en vue d’un soutien public aux initiatives citoyennes de transition économique et écologique.

Dans son libre-propos, Yves Berthelot reprend et discute les idées développées dans le texte de M. Arnsperger. Il souligne, notamment, le nécessaire équilibre entre les initiatives individuelles et les contraintes et incitations que les États doivent décider pour changer durablement les habitudes.

Enfin, alors que nous bouclions ce numéro, nous est parvenue la triste nouvelle de la disparition à 86 ans, le 17 août dernier, de notre ancien président André Schafter. Richard Werly, rédacteur en chef de développement et civilisations, et Yves Berthelot, actuel président du Centre Lebret-Irfed, lui rendent hommage dans l’éditorial de ce numéro.

Les articles seront mis en ligne 3 après leur parution mais vous pouvez déjà lire l’édito.

Pour vous procurer le numéro 385, juillet-août 2010, de la revue développement et civilisations, vous pouvez nous contacter.
(Prix de vente au numéro : 4 € ou 7 CHF ou 7 US$, frais de port compris. Abonnement annuel, 10 N°s/an : 38 €, ou 60 CHF, ou 60 US $).

Éditorial

par Richard Werly et Yves Berthelot

Pour André Schafter

A l’heure de boucler ce numéro, nous est parvenue la triste nouvelle de la disparition à 86 ans, le 17 août dernier, de notre ami et ancien président André Schafter. Pionnier de la presse catholique française, ce proche collaborateur de Georges Hourdin à la Vie Catholique avait, dans les années 70 et 80, tenu les rênes du Centre Lebret, alors dirigé par Fred Martinache. Il fut aussi longtemps l’un des piliers du Centre Catholique International de Genève.

André avait connu le père Louis-Joseph Lebret, dont il partageait nombre de convictions. André aimait le monde et réfléchissait sans cesse à ses évolutions. Il gardait, malheureusement trop éloigné de Paris pour rester en contact fréquent avec nous, la conviction que l’œuvre accomplie par le réseau Lebret au service d’un développement respectueux « de l’homme et de tous les hommes » avait toute sa pertinence et devait être poursuivie.

Coïncidence du calendrier, nous publions ce mois-ci un article décapant sur la mondialisation et son impact sur les sociétés. André Schafter, qui recevait et lisait toujours Développement et civilisations dans sa retraite ardéchoise, aurait à coup sûr eu des commentaires. Sans doute aurait-il distingué le besoin naturel de rébellion et de vigilance, du bilan de cette disparition des frontières dont il reconnaissait aussi les effets positifs. Le débat, comme toujours avec lui, aurait été feutré. Si possible autour d’une bonne table. Et dans le souci du respect des opinions et des individus. André Schafter croyait passionnément au dialogue. Qu’il soit donc rassuré : ce dialogue reste, et restera, notre raison d’être.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Crédits