LOGO -DCLI - Centre International Lebret-Irfed

Accueil du site > Documents > a la une

Citoyens d'une humanité fragile

n°374 - mai 2009

par Hugues Puel(1)


pour vous procurer le numéro 374, mai 2009, de la revue développement et civilisations, vous pouvez nous contacter.
(Prix de vente au numéro : 4 € ou 7 CHF ou 7 US$, frais de port compris. Abonnement annuel, 10 N°s/an : 38 €, ou 60 CHF, ou 60 US $).

Éditorial

par Yves Berthelot

Notre devoir

Hugues Puel a raison : c’est bien en appliquant à aujourd’hui l’enseignement d’Économie et Humanisme que cette pensée continuera de vivre.

Mieux : le diagnostic des défis socio-économiques actuels montre combien il y a urgence pour répondre aux deux crises qui se superposent : la crise financière et la crise environnementale.

La première, née de l’avidité au gain, nous amène à nous demander pourquoi notre système économique est incapable de réduire les inégalités nationales et internationales. La seconde, née de l’avidité à consommer, nous amène à nous interroger sur la création de besoins sans cesse plus artificiels.

L’ennui est qu’il n’y a pas de modèle alternatif prêt à l’emploi. Sommes-nous alors condamnés à souhaiter que des réformes suffisent à réparer le système ou à vouloir que les révoltes se cumulent jusqu’à faire une révolution ?

Hughes Puel nous rappelle utilement au fil des lignes la « complexité des motivations humaines », « les espaces de liberté » qui existent même dans des systèmes très contraignants et le « rapport au territoire » comme élément fondamental du développement humain. Il nous rappelle aussi la méthode Lebret des « grandes enquêtes » pour fonder l’action.

A nous tous, donc, de rechercher autour de nous les expériences alternatives qui vont vers plus d’égalité entre les hommes et plus de respect de l’environnement, puis à militer pour les faire connaître et partager. C’est ainsi que nous pourrons contribuer à la naissance d’un système plus égalitaire et plus durable.

Notes

[1] - Né en 1932 à Bordeaux, Hugues Puel est entré chez les dominicains en 1957. Après avoir accompagné à des titres divers le mouvement Économie et Humanisme pendant presque un demi-siècle, il occupe sa retraite à divers engagements associatifs sur la région Rhône-Alpes et à des travaux d’écriture. Il tient dans Golias-Hebdo une tribune de l’actualité économique et vient de publier, aux Éd. du Cerf, Les raisons d’agir : chroniques pour un début de siècle.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Crédits