LOGO -DCLI - Centre International Lebret-Irfed

Accueil du site > Documents > a la une

Face aux multinationales, la victoire des indigènes péruviens

n°377 - sept. 2009

par Hugo Blanco Galdos(1)


Pour vous procurer le numéro 377, sept. 2009, de la revue développement et civilisations, vous pouvez nous contacter.
(Prix de vente au numéro : 4 € ou 7 CHF ou 7 US$, frais de port compris. Abonnement annuel, 10 N°s/an : 38 €, ou 60 CHF, ou 60 US $).

Éditorial

par Richard Werly

La loi et les hommes

Une bonne loi se doit d’être juste. Un législateur digne de ce nom se doit de prendre en compte les intérêts de la collectivité toute entière. Ces deux critères, loin d’être respectés y compris dans nos pays occidentaux, sont trop souvent bafoués dans nombre de pays en voie de développement, où les minorités apparaissent impuissantes. Surtout lorsqu’il s’agit de communautés indigènes, de peuples premiers ou de tribus isolées que leurs coutumes, leurs styles de vie et leur territoire isolent du reste de la population. Tandis que des prédateurs de toutes sortes lorgnent sur les ressources minérales ou forestières emprisonnées par leur jungle depuis des siècles…

L’exemple du Pérou nous montre pourtant qu’il n’y pas de fatalité. Que la riposte est possible sans pour autant donner place à une revanche. Qu’une légitime et juste défense des intérêts des communautés marginalisées est possible. Il faut pour cela une détermination sans faille, des alliés institutionnels et une mobilisation internationale. Il faut surtout, avant tout, ne pas baisser les bras.

Cette résistance est d’autant plus couronnée de succès lorsqu’elle s’appuie sur des vérités « globales » que plus personne ne conteste aujourd’hui. Qui ira reprocher aux indigènes péruviens de défendre leurs terres et leurs droits contre les prédateurs environnementaux alors que le réchauffement climatique est un péril mondial ? Qui peut leur refuser le droit d’être écouté alors que partout, y compris dans nos sociétés modernes, la faillite de l’économie financière, supposée apporter la croissance et le développement, montre combien sont justifiées les revendications des laissés-pour-compte ?

L’exemple du Pérou n’est pas seulement un morceau de bravoure politique, il est aussi une pièce maîtresse d’un nouveau puzzle. Avec les hommes en son milieu.

Notes

[1] - Figure politique du Pérou et leader de la Confédération paysanne du Pérou, il dirige également la publication du mensuelLucha Indigena


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Crédits