LOGO -DCLI - Centre International Lebret-Irfed

Accueil du site > Documents

Faire des droits de l'homme une arme contre la pauvreté

N° 363 - mai 2008

par Yves Berthelot(1)


Éditorial

par Richard Werly

60 ans de combats
L’idée centrale d’une institution onusienne chargée de faire respecter les droits de l’homme en s’appuyant sur la bonne volonté des États membres s’est avérée irréaliste. Créé le 15 mars 2006 pour remplacer la très controversée Commission des droits de l’homme, accusée d’être politisée à outrance, le Conseil du même nom n’a pas tardé à montrer ses limites. Ses avancées, telle l’obligation faite aux États d’être « audités » par leurs pairs, ont très vite été contrebalancées par le poids inévitable de certains dossiers piégés, comme la question Israël-Palestine, ou celle de la solidarité islamique autour du Soudan pourtant coupable, au Darfour, de crimes contre l’humanité.

Doit-on, pour autant, renoncer à croire dans ce forum onusien ? Non. Depuis la signature de la Déclaration universelle des droits de l’homme en 1948, les Nations unies ont toujours joué le rôle de vecteur plutôt que d’acteur sur le terrain des libertés. C’est par l’obligation politique faite aux États d’assister aux débats de l’ONU, et par la possibilité ouverte aux diplomates et aux ONG de les interpeller, que des brèches ont pu être ouvertes et que la répression a pu, parfois, être battue en brèche. Ne demandons donc pas à l’ONU plus que l’organisation, tributaire de ses membres, ne peut offrir. Le seul fait de disposer d’un cadre sur lequel les activistes peuvent s’appuyer pour interpeller les dictatures et les potentats est une arme d’émancipation massive.

C’est le combat, en revanche, qui ne doit pas cesser. Car sans l’opiniâtreté des défenseurs des libertés, rien ne bougera. C’est cette fibre, ce supplément d’âme, qui conduit tant de « résistants » à dénoncer les exactions, que nous devons préserver, encourager et défendre becs et ongles. Le réseau Lebret-Irfed, qui réunit aux autres coins du monde des activistes engagés dans le développement humain, est un petit caillou sur cet immense chemin. À nous de batailler pour qu’il indique à d’autres la route à suivre.

Pour vous procurer l’article " Faire des droits de l’homme une arme contre la pauvreté ", vous pouvez nous contacter.
(Prix de vente au numéro : 4 € ou 7 CHF ou 7 US$, frais de port compris. Abonnement annuel, 10 N°s/an : 38 €, ou 60 CHF, ou 60 US $).

Notes

[1] - Yves Berthelot, ancien secrétaire général adjoint de la CNUCED (Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement) et secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Europe (CEE-ONU), est président de Développement et Civilisations - Lebret-Irfed et du Comité français pour la solidarité internationale (CFSI).


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Crédits